© 2019  Cusson Management inc

RHODNIE 
DÉSIR
 

CRÉATIONS

« Peut-être que la création, c’est accepter que, à chaque millième de seconde, on puisse indéfiniment se recréer

pour mieux composer le monde dans lequel on existe. »
- Rhodnie Désir

© Vista Photo 2010

 « Jeune, je ne me suis jamais intéressée à l’histoire, car je ne m’y retrouvais tout simplement pas. Ce manque personnel, multiplié dans une société, devient une fracture pour l’humanité. Ma bouée de sauvetage fut BOW’T, et mon terrain d’action le BOW’T TRAIL, car j’ai compris que par l’art et la création on peut s’inscrire dans l’histoire et mieux la comprendre.»

– Rhodnie Désir

RHODNIE DÉSIR CRÉATIONS (RDC) produit et diffuse les projets de création de la directrice artistique et chorégraphe Rhodnie Désir. Avec authenticité et contemporanéité, l’organisme montréalais intervient à l’international par une démarche artistique qui questionne les mouvements sociopolitiques, explore le geste, défie l’imaginaire, engage le citoyen et transmets le savoir.

Sa fondatrice souhaite que ses oeuvres soient le porte-voix des sans-voix, et donc en relation directe avec les collectivités desquelles elle s’inspire. Que ce soit par des oeuvres chorégraphiques, des conférences ou des actions de rapprochement culturel ou, la compagnie laisse des traces d’archives sociales; un legs témoignant des richesses à la source même de son inspiration. Croyant au potentiel de multiplication des médiums autour d’une même oeuvre chorégraphique, Rhodnie Désir cherche à les faire évoluer au gré des réalités sociales des cultures rencontrées.

S’ancrant au coeur des cultures ancestrales, la compagnie a pour politique le respect des cultures et le développement de collaborations sincères priorisant l’écoute, l’échange et la rencontre. Celles-ci se font sur tous les axes et de manière transversale : politiques, médiatiques, gouvernementales,  communautaires et c’est ce qui assure de précieuses collaborations, tel qu’en témoigne le projet BOW’T TRAIL, qui a su mettre à contribution quelques 40 partenaires, 120 spécialistes et 10 musiciens.

Rhodnie Désir est l'unique canadienne et artiste de la danse à être invitée comme panéliste spécialiste au séminaire «Les artistes et la mémoire de l’esclavage : résistance, liberté créatrice et héritages» (UNESCO/2015).

BOW'T TRAIL
RETROSPEK-2020

DANSE AFRO-CONTEMPORAINE

PREMIÈRE MONDIALE

FÉVRIER 2020

CHORÉGRAPHE, DIRECTION ARTISTIQUE
ET COMPOSITIONS VOCALES
  Rhodnie Désir

DANSEUSE  Rhodnie Désir

MUSICIENS  Engone Endong + Jahsun

CONCEPTION LUMIÈRE ET INNOVATION  Juliette Dumaine

+ Jonathan Barro (1ère phase de la création)

CONCEPTION ET PROGRAMMATION NUMÉRIQUE  Manuel Chantre

 CONCEPTION COSTUMES  Mélanie Fererro

BEATMAKER ET COMPOSITION SONORE  Engone Endong

CONCEPTION APPLICATION MOBILE  Ingrid Ingrid
DIRECTION DE PRODUCTION ET TECHNIQUE  Rasmus Sylvest

DURÉE :  75 minutes

ÉQUIPE :  1 danseuse,  2 musiciens, 2 technicien,  1 directeur de production, 1 administrateur

MONTAGE : Une journée avant le spectacle
AIRE DE JEU : Largeur 28' / Hauteur 28' / Profondeur 16.4' (8.5m x 8.5m 
x 5m)

MÉDIATION CULTURELLE :   À venir

JAUGE : Petites et moyennes salles

RYTHMES ET RÉSISTANCES : UN GESTE DE MÉMOIRE EN HÉRITAGE

Spectacle chorégraphique documentaire

Développée à Montréal, BOW’T TRAIL Retrospek est une oeuvre à 4 corps physiques : 1 danseuse, 2 musiciens et 1 écran immersif de projections numériques. Elle témoigne d’un processus de recherches et de rencontres nourries sur cinq ans dans 6 pays du continent américain, et tient pour point de départ la pièce BOW’T, créée en 2013 par Rhodnie Désir.

La chorégraphe, mue par la volonté et le besoin de transcender ses origines, a entre autres puisé dans le jungo (Brésil), le danmyé (Martinique), la danse vaudou (Haïti), le son jarocho (Mexique), le blues (Nouvelle-Orléans) et le gospel croisé aux rythmiques Mi’kmaq (Canada) pour s’imprégner des cultures et des rythmiques africaines déployées dans les Amériques par les peuples qui y ont été déportés.

Son IMPULSION : se lever de manière innovante et authentique contre l’un des plus grands crimes de l’humanité, la traite négrière.

Sa QUÊTE : raconter avec humilité les mouvements de résistance pour rendre hommage à la manifestation du génie créatif de ses ancêtres.

Son PARCOURS : BOW’T TRAIL, projet international documentaire et chorégraphique, pionnier et interactif, portant le label Route de l’esclave de l’UNESCO.

Ces cinq dernières années (2015-2019), elle a recréé la pièce initiale, la teintant chaque fois de la pluralité des voix rythmiques – dansées, chantées et tambourinées – propres à chacun des pays qu’elle a visités.

Sur scène, Rhodnie Désir offrira un dernier BOW’T, l’ultime et 8e recréation de l’oeuvre originale. Autour d’elle : des projections vidéo illustrant sa démarche auprès des porteurs de mémoire l’ayant inspirée, unissant le public à la matière, l’englobant, même, de textures d’images et de sons aux dimensions plurielles.
 

Une co-production de RD Créations avec le Centre National des Arts (Ottawa).

BOW'T TRAIL : un devoir de mémoire

PROCHAINES 
REPRÉSENTATIONS

PREMIÈRE MONDIALE
FÉVRIER 2020

Espace Libre, Montréal

13 au 15 et 18 au 22 février 2020
www.espacelibre.qc.ca