STÉPHANE
CRÊTE

« J’ai un grand intérêt pour tout ce qui se passe dans la marge, je crois que c’est dans la marge que se nourrit la norme. La marginalité est donc nécessaire pour que la norme puisse se définir. »  -  Stéphane Crête

© Philémon Crête

 « Stéphane Crête, c’est la dérision, la plume libre, l’écriture magique puisqu’elle se permet d’aller le plus loin possible dans l’âme humaine, dans sa trashitude, ses élans impétueux, ses multiples variations inavouables, ses mensonges et ses trahisons. »  - Séquelles

 « L’être humain est une machine à émotions et Stéphane Crête est un excellent ingénieur. »

- Benoit Lacombe,​ MWEBZINE

STÉPHANE CRÊTE

Artiste transdisciplinaire, auteur, homme de théâtre, enseignant, ritualiste et performeur, Stéphane Crête étonne par son parcours atypique. Il navigue avec autant d’aisance dans les productions grand public (Dans une galaxie près de chez vous, Séquelles, Toute la vie, Jeune Juliette) que dans le théâtre expérimental, et ce depuis plus de 30 ans. À travers une œuvre qui se veut libérée des étiquettes conventionnelles — et que, par conséquent, on juge souvent inclassable —, Stéphane Crête s’est engagé à explorer les grands thèmes qui lui sont chers : la transgression des convenances morales (souvent lié à l’expression de la sexualité et de la mort), la transe et les états altérés de conscience, la danse entre le profane et le sacré. Cultivant avec passion une attitude de laborantin face à son travail, il émerge de ses recherches des créations qui cherchent à ébranler les perceptions du spectateur et questionnent les limites de la représentation. La majorité de son travail théâtral des dernières années (1996-2016) s’est fait en collaboration avec Momemtum, compagnie dont il était le codirecteur artistique.

NUMAIN-2019

THÉÂTRE PERFORMATIF / sans paroles
(Adulte)

 

CONCEPTEUR, METTEUR EN SCÈNE ET INTERPRÈTE  Stéphane Crête
CONCEPTION D’ÉCLAIRAGE, RÉGIE ET DIRECTION TECHNIQUE

David Poulin
COSTUMES, DÉCORS ET ACCESSOIRES  Robin Brazil
BANDE SONORE  Éric Forget
OEIL EXTÉRIEUR  Didier Lucien
CONSEILLÈRE MARIONNETTISTE  Marcelle Hudon
DIRECTION DE PRODUCTION  Cynthia Bouchard-Gosselin
PHOTOS  Philémon Crête

DURÉE : 1h05 minutes

ÉQUIPE : 1 comédien + 1 directeur technique + 1 régisseur
AIRE DE JEU : Largeur 20' (cadre de scène) / Profondeur 20' (point zéro au fond de scène) / Hauteur 12’ (sous les perches)

(6.1m x 6.1m x 3.66m)

MONTAGE : 2 blocs de 4 heures

JAUGE : Petites et moyennes salles

VOIR LA FICHE TECHNIQUE COMPLÈTE

VOIR LE DOCUMENT DE PRÉSENTATION

VOIR LE DOSSIER DE PRESSE

NUMAIN :
SOLO POUR UN HUMAIN ET UNE POUPÉE DE SILICONE

Seul sur scène, un humain cherche à meubler sa solitude en compagnie d’une poupée de silicone à taille humaine. Dans un recueillement propre au rituel, l’homme déballe d’abord la poupée puis l’assemble dans l’espoir de lui donner vie. Tentatives de séduction et gestes de tendresse se soldent tous par un échec : l’impossible intimité avec le corps inerte ne fait que générer déception et amertume. Affranchi des contraintes morales dictées par un regard extérieur dont sa solitude le libère, ne trouvant à lui donner incarnation qu’en une idole adorée qu’il ne lui reste plus qu’à profaner, l’homme explore alors les limites du possible dans un combat mêlant violence, désir et transgression. Cherchant désespérément à donner un sens — une vie — à cet objet inanimé, l’homme trouvera le point culminant de cet excès de solitude dans l’accomplissement d’un rituel funéraire, le  deuil semblant être l’unique option pour trouver la paix. Par la mort sacrificielle de la poupée, la danse entre Éros et Thanatos emmène l’homme à rencontrer sa propre nature divine et à enfin accepter son chemin d’humanité. À la lisière entre l’art performance et le théâtre, NUMAIN répond des mêmes thèmes que Esteban (le premier spectacle solo de Stéphane Crête) : la solitude, les limites de l’impudeur et la folie. Teinté davantage de gravité, portée par des questionnements éthiques et humanistes, NUMAIN est un happening artistique empreint de spiritualité qui ne sacrifie en rien à l’humour et à la créativité.

 

« … une performance tout en silence, jouant avec la limite de notre définition de l’être humain, qui nous rappelle que Crête expérimente avec la scène d’une manière qui est extrêmement rare. Stéphane Crête créé un univers qui laisse libre cours à l'interprétation, porté d’une fragilité tout aussi inattendue que son propos. »

- François Jardon-Gomez,​ LE DEVOIR

PROCHAINES REPRÉSENTATIONS

Puisque le COVID-19 a affecté l’entièreté de la saison 20-21 – De nouvelles dates seront annoncées dès que le milieu culturel reprendra ses activités normales.

© 2020  Cusson Management inc